Accueil > Nos succès > Attribution par L'union Française d'une bourse à Olympe Larue

Attribution par L'union Française d'une bourse à Olympe Larue

Publié le 17/01/2017 à 13:12

Le dossier de bourse présenté par le club de Béthune pour aider une jeune fille à poursuivre ses études a été retenu par l'Union Française. Le montant de la bourse attribuée est de 2500 €.

 

Il s'agit d'Olympe Larue qui nous décrit ci-dessous son projet :

 

Je travaille depuis 1 an au Burkina Faso dans un village à 40 kilomètres de la capitale Ouagadougou où je suis en contrat en tant que “Volontaire de Solidarité Internationale” pour 2 ans avec l’association Pogbi. La vocation de cette association est de favoriser la scolarisation des filles (du primaire au supérieur) par le parrainage scolaire et l’existence d’un foyer d’hébergement. L’association existe depuis 1995 et a été crée à l’initiative de deux femmes, Mme Marthe Girard-Kere et Mme Françoise Stoeffler-Kern. Ma mission est de soutenir le fonctionnement local de l’association et de mettre en œuvre de nouvelles structures collectives telles qu’une bibliothèque ouverte à tous les jeunes du village, des espaces de formation et d’accueil des visiteurs.
 
Mon projet professionnel porte sur la mise en œuvre de projets éducatifs dans les pays en voie de développement. J’ai effectué des études de Sociologie à Nantes où j’ai obtenu le niveau Licence, puis j’ai préparé un DEES (Diplôme Européen d’Etudes Supérieures) Coopération Internationale à l’école des Etablières à la Roche Sur Yon. Je souhaite aujourd’hui continuer mes études universitaires tout en assurant la fin de mon contrat VSI au Burkina Faso, en préparant à distance un Master en Science de l’Education spécialité Analyse des systèmes éducatifs à l’Université de Bourgogne.
 
 
 Réponse de Olympe à l'annonce de l'attribution de sa bourse
 
Merci beaucoup pour cette très bonne nouvelle! Je vais pouvoir préparer mon retour en France plus sereinement!
Je suis au Burkina Faso jusqu’en juin, date de la fin de ma mission à Dapelogo. Je rentre ensuite en France.
Je suis toujours mes cours de Master 1 par correspondance avec l’Université de Bourgogne, pour l’instant tout ce passe bien.
Je vais passer des partiels à Ouagadougou en mai. J’envisage un Master 2 en Education et Coopération sur Paris à la rentrée 2013.
 
Restant à votre disposition,
 
Encore merci aux Soroptimist!
Retour à l'accueil Retour aux évènements