Boîtes à lire

Publié le 25/02/2018 à 15:23

Samedi 24 février 2018 le club Soroptimist a installé une troisième boîte à lire pour enfants, au Caféméléon, "le Café des enfants de Béthune et environs".

 

 

 

 

 

 

 

Une deuxième boîte à lire pour enfants avait été installée LAEP (Lieu d'Accueil Enfants Parents) "Pomme de Reinette"

 

 

 

 

Lire la suite

Bourse Sorop ' Désir d'Entreprendre dans le Béthunois

Publié le 07/02/2018 à 11:43

 

 

Ce mardi 6 février à 9h, un jury composé de 3 membres du club Soroptimist, d'un membre de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Artois et d'un membre de la Boutique de Gestion des Entreprises, a reçu les 3 finalistes de la Bourse"Sorop'désir d'entreprendre dans le Béthunois", pour permettre à chacune de soutenir oralement son dossier :

 

 

Aurélie Fruchart, fleuriste événementiel haut de gamme (fleurs fraîches et fleurs perpétuelles), qui prépare le prochain concours de meilleur ouvrier de France, est venue avec des fleurs de soie et des photographies de ses magnifiques réalisations. Elle a présenté son entreprise : "l'Atelier créa'rose" qui est installée à Haillicourt. Elle est joignable via son site Internet, mais ne dispose pas de magasin. Elle travaille "sur mesure" pour des événements chez les particuliers (baptêmes, communions, mariages, baby-showers, deuil...) et peut végétaliser des espaces (terrasses et balcons). Aurélie organise également des ateliers de composition florale et contribue aussi à l'embellissement des entreprises...

 

 

Stéphanie Harchin est venue parler de son activité de télé-secrétariat médical : il s'agit de gérer à distance les agendas des professionnels des secteurs médical et paramédical, par la prise de rendez-vous téléphoniques. Sa toute jeune entreprise, "MTS 62" implantée à Béthune, a déjà nécessité l'embauche d'une première salariée et Stéphanie, qui effectue beaucoup de démarchages, en plus de son travail de gestion des agendas, envisage déjà d'en embaucher une seconde à temps partiel,

 

 

 

Yankimadji Rassembaye a présenté son entreprise de création de produits cosmétiques à base de beurre de karité "Madjikarité". Sa matière première principale provient du Tchad et du Burkina Faso, ses huiles et ses huiles essentielles arrivent du sud de la France. Ses méthodes de production sont traditionnelles et sûres (saponification à froid, contrôle toxicologique rigoureux par un laboratoire indépendant ...). Sa motivation profonde est de contribuer à la lutte contre la pauvreté des femmes tchadiennes et burkinabées, tout en offrant aux consommateurs des produits de qualité issus du commerce équitable. Son atelier est installé à Fouquières, près de Béthune. Elle vend ses produits sur des salons, par internet, et organise également des sessions de vente à domicile.

 

Les 3 dossiers, tout comme les prestations orales, ont été de grande qualité et le jury a longuement délibéré ensuite pour choisir la lauréate. Son nom sera annoncé lors de la cérémonie de remise de la Bourse, le 14 mars 2018, à l'Hôtel de Ville de Béthune, et la presse sera conviée. Le club Soroptimist de Béthune, chaque année autour du 8 mars, Journée Internationale de la Femme, contribue par cette bourse au leadership des femmes de l'arrondissement qui créent leur entreprise.

 

 

Lire la suite

AIDEZ LE CLUB SI DE BETHUNE A CONSTRUIRE UN INTERNAT DE JEUNES FILLES A BOKIN (BURKINA FASO) !

Publié le 05/05/2015 à 09:19

Le 1er bloc dortoir est construit et accueille une trentaine d'élèves. 

 

 

 

 

 

 

Un bloc sanitaire et un bloc cuisine de "chantier" provisoires ont été installés pour les accueillir dans de bonnes conditions.

 

Le but de cet internat est double :

 - Mettre à l’abri des violences les jeunes filles de milieu rural, scolarisées dans les établissements scolaires de Bokin, afin de favoriser la poursuite de leurs études dans de bonnes conditions, car la plupart habitent trop loin de chez elles pour y habiter et doivent loger sur place. L’expérience montre qu’elles sont exploitées par leurs logeurs et souvent victimes de violences, notamment sexuelles.

 

- Encourager d’autres jeunes filles à entreprendre des études, car, actuellement, au Burkina Faso, seules 5 jeunes filles sur 100 vivant en milieu rural, parviennent à terminer le cycle secondaire de leur scolarité.

 

Le projet s'inscrit dans le cadre  de l'Autonomisation des femmes et des filles par l'éducation et le leadership", tant par l'amélioration des conditions de vie de ces jeunes filles, que par l'aide apportée à leurs conditions d'éducation ainsi que par la lutte contre les violences qui leur sont faites.

 

Ce projet vous intéresse ? Contactez-nous

Nous devons désormais financer la construction du bloc sanitaire et du bloc cuisine définitifs.

LIRE LA SUITE POUR EN SAVOIR PLUS

Lire la suite